Les surdoués préscolaires

Philippe Gouillou - 19 juin 2006 - http://www.douance.org/caracteristiques/prescvf.html
Traduction de la page de David FARMER sur l'identification des plus jeunes âges et sur les adaptations à mettre en place.
Cette traduction personnelle et sans garantie a été effectuée avec l'autorisation de l'auteur. La version originale est disponible sur ce site.

Correction

  • 19 juin 2006 : Remplacement de crécelle par hochet. Merci à BPS pour la correction

Traduction

Quelques idées sur l'éducation des enfants en âge préscolaire

Prendre conscience que votre très jeune enfant est surdoué peut vous perturber, surtout s'il s'agit de votre premier né. Avec de la chance, vous connaissez peut-être quelqu'un qui fera office de ressource, ou au moins vous aidera, comme vous ferez face au challenge de son éducation. Si vous avez encore plus de chance, ces personnes ou d'autres sources d'information pourront vous donner la perspective qui vous permettra de détecter si votre enfant a un développement plus rapide que la norme.

Identifier le surdouement chez les jeunes enfants

Peut-être le premier conseil à suivre est-il de garder un enregistrement fidèle et daté de tous les développements de votre enfant, pas seulement de la première fois qu'il s'assoit et de ses premiers pas, mais aussi de toutes les étapes moins glamoures, comme la première prise d'un objet avec ses doigts et son pouce, sa première phrase à 2 mots, la première fois qu'il a tourné les pages d'un livre, etc.

Les enfants progressent clairement à différentes vitesses dans les différentes aires de développement. Un enfant peut se développer rapidement dans le domaine des taches motrices, et peut être plus lent dans son avancée cognitive. Bien sûr, les étapes individuelles ne constituent pas, à elles seules, de bonnes bases pour diagnostiquer le surdouement ou ce qui l'intéresse. C'est le cadre général de développement dans toutes ces étapes, avec une bonne prise en considération des facteurs culturels et de personnalité, qui devront constituer la base du jugement. Cela pris en considération, la table ci-dessous, qui montre les étapes normales de développement, et celles significativement en avance, peut être utile :

Etapes du Développement Développement Normal 30% d'avance
Activités Motrices de base
Se rouler par terre 3 mois 2.1 mois
S'asseoir seul 7 4.9
Se tenir bien debout seul 11 7.7
Marcher seul 12.5 8.8
Monter des marches 18 12.6
Tourner les pages d'un livre 18 12.6
Bien courir 24 16.8
Sauter avec ses deux pieds 30 21
Conduire un tricycle en utilisant les pédales 36 25.2
Lancer une balle 48 33.6
Sauter d'un pied sur l'autre alternativement 60 42
Motricité avancée
Jouer avec un hochet 3 2.1
Tenir des objets entre son pouce et ses doigts 9 6.3
Gribouiller spontanément 13 9.1
Dessiner les gens avec un corps en 2 parties 48 33.6
Dessiner des personnes reconnaissables avec un corps 60 42
Dessiner des personnes avec un cou, des mains, et des vêtements 72 50.4
Développement du langage
Vocaliser 2 sons différents 2.3 1.6
Dire ses premiers mots 7.9 5.5
Répondre à son nom 9 6.3
Babiller avec intonation 12 8.4
Vocabulaire de 4 – 6 mots 15 10.5
Nommer un objet 17.8 12.5
Vocabulaire de 20 mots 21 14.7
Combiner spontanément plusieurs mots 21 14.7
Utiliser des phrases simples 24 16.8
Utiliser des pronoms personnels 24 16.8

Les détails ci-dessus proviennent du livre de Harrison (1995) pp 24 & 33,
Harrison attribuant ses informations à Hall, EG & Skinner, N (1980) "Somewhere to turn: strategies for parents of the gifted and talented children". New York: Teachers College Press.

C'est dans les domaines cognitifs et sociaux du surdouement que ces étapes sont les plus difficiles à définir. En plus du développement du langage, Milner-Davis (1996) suggère de prendre en compte chez l'enfant :

  • L'avance dans ses connaissances
  • L'avance dans ses pensées et ses raisonnements
  • Sa créativité particulière
  • Son humour et ses blagues
  • Sa spontanéité
  • Sa demande d'indépendance
  • Son besoin de compétition
  • Sa ténacité dans la réalisation des tâches
  • Son avance dans la maturité sociale (comme dans sa participation, ses invitations, ses rappels à l'ordre à propos des règles, et son jeu de rôle)

Une réponse parentale adaptée

Il a été dit que les parents de préscolaires surdoués devraient juste faire comme tous les autres parents : répondre aux besoins de leur enfant et à son intérêt au fur et à mesure qu'ils évoluent, et rester décontractés (i.e. flexibles). (Le conseil qui suit généralement est de profiter de cette période, car les problèmes ne manqueront pas d'arriver dès la scolarisation !).

Quoique tout cela puisse bien être vrai, Milner-Davis (1996) suggère que les besoins de son tout jeune surdoué ne sont peut-être pas seulement des demandes de matériels et d'activités enrichissantes, et que de plus l'interaction avec les autres préscolaires et le personnel de soin peut être très exigeante.

Par exemple un enfant peut avoir un besoin d'indépendance et de leadership à un âge où les autres du même âge n'ont peut être pas envie d'être dirigés ; cela peut occasionner une frustration intense à moins que d'autres opportunités sociales se présentent. Et les frustrations et les difficultés peuvent très bien conduire à des problèmes de comportement, comme l'autoritarisme, qui peut devoir être corrigé.

Les problèmes avec les gardes de jours et les arrangements préscolaires peuvent inclure ceux qui sembleraient triviaux aux adultes impliqués. L'organisation si pratique de lignes de petites toilettes sans privauté peut offenser le sens de la dignité de quelques préscolaires en avances (ou, au contraire, peut appeler le sens de l'humour des autres). Certains enfants émotionellement matures peuvent trouver les paroles des adultes offensantes. D'un autre coté des enfants n'ayant plus besoin de sieste l'après-midi peuvent considérer un trou dans l'emploi du temps comme un réel problème.

Nous devons rechercher dans l'organisation des garderies la même souplesse que celle dont nous avons besoin en tant que parents. Cela inclut la liberté de contacts pour que les enfants puissent trouver des challenges appropriés tant physiques, sociaux que cognitifs. Cela inclut aussi que certains matériels ne soient pas interdits aux enfants en raison unique de leur âge. Les arguments pour une admission précoce ou le passage d'un niveau à un autre s'appliquent tout autant à la période préscolaire qu'à la période scolaire.

Il y aura presque certainement des problèmes, et les parents peuvent chercher à accuser les dysfonctionnements et vouloir intervenir pour les résoudre. Cela pourrait ne pas être sage. Une mère, envers qui j'ai beaucoup de respect, dit qu'il est important que l'enfant reçoive le message que ses parents peuvent toujours faire quelque chose, quel que soit le problème qu'il rencontre (King, 1996). Mais elle continue d'affirmer que l'un des choix que les parents peuvent faire, après avoir étudié la situation, est de choisir de ne rien faire, et de laisser l'enfant affronter seul le problème.

Les parents et d'autres adultes peuvent faciliter le langage et le développement social en parlant avec l'enfant de ce qu'il pourra rencontrer. L'enfant peut être encouragé à étudier quelques solutions différentes et à en prédire les conséquences. Idéalement, ce procédé devient propre à l'enfant, le parent se désengageant progressivement pour laisser à l'enfant un outil puissant avec lequel il pourra résoudre les problèmes qu'il rencontrera à l'école, ou plus tard.

Les parents peuvent aussi utiliser des exemples de la vie de tous les jours pour montrer comment des personnes différentes peuvent avoir des opinions différentes, et toujours être des personnes biens, et comment des variations de comportement et de langage peuvent s'appliquer raisonnablement dans différentes circonstances.

Activités pour les préscolaires surdoués

Maintenant quelques idées directement pratiques. Des choses à faire pour tuer le temps. Ou dans la queue au supermarché. La plupart des idées suivantes proviennent de l'article "Ideas and activities for parents of preschool gifted children" de Laura Siegelbaum and Susan Rotner, paru in Gifted Child Today en Janv./Fév. 1983. (Il est reproduit on line sur le site de la Queensland Association for Gifted & Talented Children's : http://www.peg.apc.org/~maxlink/qagtc/ideas1.htm)

  • Comparez et contrastez :
    Demandez à votre enfant quelles sont les différences et quelles sont les ressemblances entre différentes choses comme deux chiens, deux personnages d'un livre, deux personnes qu'il ou elle connaît, deux shows TV, deux céréales...

  • Plusieurs manières de regrouper :
    Demandez à votre enfant de trouver différentes manières de regrouper des choses comme ses shows TV préférés, des personnes qu'il ou elle connaît, des jouets, les heures du jour, les sentiments, les vêtements, différentes formes géométriques...

  • Prédictions sérieuses :
    Demandez à votre enfant de deviner ce qui va se passer prochainement dans ce show TV, ou dans ce livre, ou quelle est la profession de cette personne, ou pourquoi tel enfant est de mauvaise humeur...

  • Quoi si :
    Demandez à votre enfant ce qui se passerait si on laissait ce morceau de pain sur l'herbe dehors, ou si on envoyait une lettre à grand-mère, ou si les gens pouvaient voler, ou si il ou elle était fâché avec tous ses amis...

  • Animaux composites :
    Demandez à votre enfant de choisir deux animaux et alors demandez-lui d'en mélanger des parties, alors regardez s'il (elle) veut dessiner le résultat ou le construire en pâte à modeler, ou raconter une histoire à son propos, ou suggérer quelques choses que l'animal pourrait ou ne pourrait pas faire...

  • Enregistrer une histoire :
    Montrez à votre enfant comment se servir d'un magnétophone portable avec micro, et encouragez-le à raconter une histoire, à chanter une chanson, ou peut-être à aller autour de la maison pour décrire tout ce qu'il pourra voir de telle sorte que vous puissiez vous repérer rien qu'en écoutant la cassette...

  • Créez votre propre super-héros :
    Demandez à votre enfant s'il veut créer un super-héros, tout comme quelqu'un a créé Superman (ou quoique ce soit qui soit populaire), puis demandez-lui de fermer les yeux et d'imaginer ce super-héros pendant un temps, avant qu'il vous explique son nom, ce qu'il fait, etc.

  • Créateur de dessins :
    Donnez à votre enfant une feuille de papier avec quelques lignes de tracées, qui ne représentent rien de particulier, ou dessinez quelque chose comme une roue qui peut être utilisée de plein de manières, et demander à votre enfant d'utiliser ces lignes pour construire un dessin, qu'il vous décrira...

  • Cuisine créative :
    Demandez à votre enfant de créer un repas intéressant tout seul, peut-être en commençant avec une ou deux suggestions, comme de la gelée, ou une salade de noix...

  • Money, money, money :
    Expliquez à votre enfant comment on utilise les billets et les pièces de monnaies, et, s'il est intéressé, laissez-le construire sa propre boutique, avec des articles du placard, et avec des vraies pièces, puis laissez-le acheter une ou deux choses dans un magasin, et vérifier le change, ou demandez-lui de calculer le prix de ce que vous êtes en train de cuisiner...

  • Reconnaissance de formes :
    Demandez à votre enfant de retrouver les formes élémentaires d'objets quotidiens, comme un livre ou une bouteille de lait, ou une maison, et apprenez-lui les formes basiques à 2 ou 3 dimensions de façon à ce qu'il les reconnaisse...

  • L'escalier :
    Trouvez un escalier et mettez une marque (un bout de tissus par exemple) sur une des marches du milieu, en expliquant à votre enfant qu'il devra imaginer qu'être sur cette marche signifie qu'il n'y a plus de pommes (ou ce que vous voulez), et que monter une marche signifie une pomme de plus, etc. Alors donnez à votre enfant des sommes faciles en les décomposants par des montées et des descentes de marche. Les yeux bandés, donnez-lui des sommes faciles (comme "enlève 2 pommes pour celles que tu as mangées ce matin") qui finissent par placer votre enfant sur la marche correspondant à son âge, et demandez à votre enfant de vérifier...

  • Utilisez votre imagination... et bonne chance !

Références

  • Harrison, C (1995) Giftedness in early childhood. Sydney: KU Children's Services.

  • King, V (1996) Email message on TAGFAM mailing list.

  • Milner-Davis, Jessica (1996) The gifted child in the family: Responding to the early childhood years. Talk given at the NSWAGTC 1996 Annual General Meeting, Sydney.

  • Siegelbaum, L & Rotner, S (1983) Ideas and activities for parents of preschool gifted children. Gifted Child Today Jan/Feb 1983.

  • For further reading there is an excellent set of references in Harrison (1995) and Milner-Davis, in particular, quoted: Barnett, LA & Fiscella, J (1985) A child by any other name... a comparison of the playfulness of gifted and non-gifted children. Gifted Child Quarterly 29(2), 61-66.

  • Kitano, MK (1985) Ethnography of a pre-school for the gifted: what gifted young children actually do. Gifted Child Quarterly 29(2), 67-71.

  • Moss, E (1990) Social interaction and metacognitive development in gifted preschoolers. Gifted Child Quarterly 34(1), 16-20.